Brand

Les Actus

7 juin 2022

Rencontre avec Mehdi Bensafi et Stephan Euthine, Fondateurs de NEC

Pouvez-vous vous présenter, ainsi que votre parcours ?

Stephan et Mehdi, nous sommes les cofondateurs du NEC, mais pas les seuls, beaucoup de personnes ont participé au lancement de ce projet ambitieux.

Mehdi, ancien coach olympique des équipes de France de Taekwondo pour les JO de Londres en 2012 et de Rio en 2016, a eu une carrière dans le sport de haut niveau. Aujourd’hui, il ne coach plus d’athlètes mais gère l’équipe qui a en charge l’organisation de la compétition de taekwondo lors des prochains Jeux Olympiques de Paris 2024.

Stephan quant à lui a eu plusieurs vies. D’abord des études pour devenir professeur de Sciences Physiques, pour ensuite rejoindre la folle aventure de LDLC lors de ses débuts. Responsable puis directeur de plusieurs magasins LDLC à travers la France, Stephan a participé à l’évolution du groupe jusqu’à créer l’équipe esport de LDLC OL dont il est le directeur depuis maintenant plusieurs années. Il a cofondé et présidé pendant 5 ans, France Esports, fédération des acteurs de l’esport en France qui œuvre pour l’accompagnement et le développement de la filière esport en France.

 

Quel projet portez-vous ?

Nous avons souhaité créer les premiers clubs esport à forte valeur éducative. De véritables tiers lieux numériques innovants proposant un encadrement de la pratique des jeux vidéo et ainsi contribuer avec d’autres programmes à la lutte contre la fracture numérique auprès de différents publics. La société est en mouvance perpétuelle, les inégalités se creusent de manière exponentielle sur certains territoires en matière d’éducation, de formation, d’accès aux droits. Les NEC proposent de venir compléter l’offre déjà existante mais pas encore suffisante.

 

Pourquoi le faites-vous ?

Mehdi travaille aussi dans l’association « Synergie Family », experte en innovation éducative et inclusive, qui s’intéressait beaucoup à la baisse de fréquentation de notre jeunesse des structures « d’éducation relais ». L’idée de base était de réfléchir à comment réinventer des lieux attractifs pour les jeunes. L’esport étant une pratique à laquelle cette jeunesse est très sensible, il nous paraissait incontournable d’utiliser l’esport comme « prétexte » pour activer l’attractivité de nouveau lieu.

Pour utiliser cette pratique, il a fallu se rapprocher d’experts en la matière. C’est à ce moment-là que Mehdi a rencontré LDLC OL et plus précisément, Stephan. La convergence de la vision s’est faite instantanément. La combinaison d’un acteur de l’innovation éducative et inclusive ainsi qu’un club professionnel d’esport était une évidence pour créer des lieux attractifs pour la jeunesse.

Le besoin de créer ces structures pour encadrer la pratique des jeux vidéo, qui se densifie chaque année dans notre pays (9 000 000 de pratiquants, baromètre France esport 2021), était une évidence. Mais aussi la nécessité de réactiver l’attractivité des lieux de rencontre avec la jeunesse pour les accompagner dans leur parcours de vie.

 

Pourquoi vous faire accompagner par Emergences ?

La création des NEC n’est pas seulement une question de programme éducatif ou d’esport, le projet nécessite de nombreuses expertises que nous ne maîtrisons pas forcément. Faire le choix d’intégrer la Fondation Emergences, c’est d’abord reconnaître que nous avons besoin d’aide pour faire face aux nombreux challenges. La diversité des professionnels présents au sein de la Fondation apporte un large éventail de ressources dont notre projet a besoin. Cet accompagnement permet de donner un second souffle aux porteurs de projets lorsque l’aventure commence à durer.

 

Quelles sont vos inspirations (personnes, lieux, activités…) ? 

Nous sommes tous les deux papas et avons trois enfants chacun. L’éducation est notre combat du quotidien. De plus, nous sommes aussi tous les deux fans de jeux vidéo depuis nos jeunes années. Ce qui nous anime aussi tous les deux, c’est le fait d’avoir réalisé notre rêve en travaillant dans notre passion. Un immense privilège qui a été possible parce qu’un jour, on a rencontré dans nos parcours respectifs, des modèles inspirants qui ont impacté notre trajectoire de vie. Nous sommes convaincus que les rencontres dessinent les destinés, mais pour cela, il faut que la jeunesse cohabite avec les adultes. Cette cohabitation a besoin de nouveaux lieux et nous avons la conviction que les NEC peuvent en être un bel exemple.

 

Une phrase ou une citation qui vous décrit ?

Stephan : « n’essaie pas, fais-le ! » Maitre Yoda

Mehdi : « Échouer, ou réussir, mais au moins tenter sa chance. Moi je dis que plus le combat est grand, plus la victoire est immense » Kery James

A lire aussi


Projets

Rencontre avec Fabienne Vulliez, Dirigeante de l'Œil et l'Autre

30 mai 2022

Je suis passionnée par mon métier car je suis convaincue qu’il existe des solutions techniques et je souhaite accompagner chaque personne avec sa propre histoire, dans sa vie.

La déficience visuelle est une vraie souffrance et on ne la soupçonne pas, on ne la voit pas toujours, telle une maladie muette. Je veux offrir un espace d’écoute, je veux que les personnes se réapproprient leur vision, apprennent à vivre avec leur handicap et à voir autrement.

La basse vision ne doit pas être un frein à une vie autonome. 


Projets

Rencontre avec Laetita CROS et Anne-Charlotte PERIDON, dirigeantes de Suzon & Suzette

7 avril 2022

Nous sommes les co-fondatrices de SUZON & SUZETTE, mais nous sommes avant tout deux amies et belles-sœurs. Portées par des valeurs environnementales et de solidarité, nous avons décidé, en 2021, de changer radicalement de vies en quittant nos métiers respectifs (milieu judiciaire pour Laetitia et secteur des travaux pour Anne-Charlotte) pour faire le pari fou de créer notre propre entreprise !